Home
 
 
 
 
   
 

Le cinéma afro-américain


 
 
Quelle place pour la femme dans le cinéma noir américain?
Les années 70 et le renouveau du cinéma noir américain

Les femmes noires, doublement touchées par la discrimination, sont très peu présentes dans le cinéma afro-américain. Quasiment absentes du côté de la réalisation, les femmes noires n'ont pas souvent droit à la parole.

> lire la suite

 

Alors que le cinéma noir se fait beaucoup plus discret dans la période d'après-guerre, il revient en force dans les années 70. Sur la scène politique, des grands noms tels que Malcolm X ou Martin Luther King luttent de manière féroce pour les droits civiques de leur communauté. Une nouvelle génération de cinéastes fait son apparition et, pour la première fois, parviennent à entrer dans le système de l'industrie cinématographique américaine.

> lire la suite
A partir des années 80, Spike Lee et les autres   Les débuts du cinéma afro-américain

Les années 80 sont surtout marquées par l'apparition de cinéastes noirs ouvertement engagés, tel que le célèbre Spike Lee. Ce dernier a profité de son succès médiatique pour intégrer les Afro-américains dans le milieu du cinéma, favorisant l'embauche de ces derniers à la production de ses films. 

> lire la suite
 

Dès le début du 20e siècle, les Afro-américains sont présents dans le cinéma américain. Même si au départ, ceux-ci sont généralement représentés de manière caricaturale et moqueuse, à partir de 1910, des réalisateurs noirs tentent, avec peu de moyens, de contrebalancer cette tradition. William J. Foster, Oscar Micheaux ou encore Spencer William, chacun à leur manière, marquent de leur empreinte l'histoire souvent difficile et semée d'obstacles des grands débuts du cinéma noir.

> lire la suite
 
     
     
 

Site réalisé dans le cadre d'un mémoire de fin d'études en journalisme - copyright 2006