Home
 
 
 

Booker T. Washington

 
  Le modèle du compromis  
  A.V.L.  
 

Booker T. Washington est aujourd'hui considéré comme une célébrité par la communauté noire. Né esclave, il a rapidement réussi à monter l'échelle sociale, à une époque où la société américaine offrait encore peu d'opportunités à la population noire. Fondateur du Tuskegee Institute , il prôna le modèle du compromis, ce qui lui valut une forte opposition de la part d'une tranche de la population (dont le Niagara Movement de W.E.B. Du Bois). Il obtint cependant le soutien du Président Théodore Roosevelt, ce qui lui permit de devenir l'une des personnalités noires les plus influentes de sa génération.

 
 

L'ascension fulgurante d'un ancien esclave

Né esclave en Virginie en 1856, Booker Taliferro Washington connaît un destin exemplaire. Débutant comme travailleur dans une mine, il est libéré par la déclaration d'émancipation d'Abraham Lincoln . La mère du jeune homme le pousse alors, contre l'avis de son père, à se lancer dans des études, estimant que ce dernier à de bonnes dispositions. Après avoir vécu plusieurs années dans la misère et travaillé dans différentes usines, il entre à l'Hampton Institute (transformé en université dans les années 1920), l'un des premiers centres d'éducation technique pour les jeunes noirs créé à l'époque. Diplômé en 1895, il finit par y devenir enseignant. Il est ensuite promu directeur de l'Ecole normale de Tuskegee (Alabama), qu'il fonde en 1881. Dès 1901, l 'école de Tuskegee compte mille nonante-cinq étudiants [1] et permet à ses élèves d'apprendre différents métiers. Cette école sert d'ailleurs de modèle pour les autres universités noires du Sud des Etats-Unis.

> top

Porte-parole de sa communauté

Après avoir prononcé un célèbre discours à Atlanta en 1895, Booker T. Washington devient rapidement le porte-parole des Noirs américains. En 1900, il met en place the National Negro Business League , dont le but est d'aider les entreprises noires à se développer. Booker T. Washington estime alors que la ségrégation peut servir d'occasion pour les Noirs américains de fonder leur propre marché. Il pense en effet qu'il faut « s'aider soi-même » [2]. Ainsi, si les Noirs acceptent la ségrégation et la suppression du droit de vote, ils pourront accéder à de meilleures conditions économiques et mettre sur pied leurs propres entreprises. Il s'oppose donc naturellement au syndicalisme et prône l'entreprise privée, ce qui lui apporte le soutien de personnalités influentes, telles que Théodore Roosevelt. Pour développer cette philosophie, il crée l'organisation politique « Tuskegee Machine » . Mais même si cette dernière permet à de nombreux Noirs d'acheter leur ferme ou leur commerce, une grande partie de la population noire préfère s'opposer à cette idéologie. En outre, la politique de compromis de Washington ne plaît pas à des gens comme W.E.B. Du Bois. Le Niagara Movement est d'ailleurs créé en partie pour s'opposer au système de Booker T. Washington et à sa modération face aux leaders blancs.

> top

Washington, symbole noir du rêve américain

Booker T. Washington réussit cependant à entretenir des relations politiques privilégiées avec le Président Théodore Roosevelt et devient une personnalité extrêmement influente. Cela lui permet d'attaquer, dès 1906, les membres du Niagara Movement de W. E. B. Du Bois, qui ont une conception tout a fait différente de la place des Afro-américains dans la société. La mort de Booker T. Washington, en 1915, fait cependant perdre son pouvoir à la Tuskegee Machine . La N.A .A.C.P . prend la place de cette organisation et devient rapidement la vraie défenderesse de la communauté noire. L'histoire de Booker T. Washington a néanmoins réussi à marquer l'esprit de bon nombre de ses concitoyens blancs et noirs ; pas seulement grâce à son parcours exemplaire, mais surtout grâce à une philosophie de vie qui redonna confiance à une partie de la communauté noire. Cette dernière put à nouveau croire au rêve américain et à l'espoir d'une réussite alors presque miraculeuse. Grâce à son ascension fulgurante dans la société et malgré certaines de ses idées controversées, Booker T. Washington, est considéré comme une célébrité par la communauté noire.


> top

 
 

[1] Combesque , Marie Agnès, 2004, Martin Luther King Jr. : un homme et son rêve, Paris, Le Félin, Kiron, p. 71

[2] 2004, Freedom, Une histoire photographique de la lutte des Noirs américains , Paris, Phaidon, p. 41

 
     
     
   
 
     
 
     

Site réalisé dans le cadre d'un mémoire de fin d'études en journalisme - copyright 2006