Home
 
 
 

Frederick Douglass

 
  Chef de file du mouvement abolitionniste américain  
  A.V.L.  
 

Frederick Douglass est le grand porte-parole du mouvement abolitionniste américain. Né esclave, il réussit à s'échapper pour fonder sa propre vie. Il n'a alors de cesse de se battre pour les nombreux Afro-américains vivant toujours sous la coupe de leurs maîtres blancs. Participant à la libération d'esclaves, grâce notamment au chemin de fer, il se bat également sur un front plus politique, par le biais de ses publications ou de ses conférences. C'est ainsi qu'il devient rapidement le leader incontesté de l'anti-esclavagisme et tient depuis lors une place importante dans l'histoire de la lutte des Noirs aux Etats-Unis.

 
 

Militant abolitionniste

Frederick Douglass est né en 1818 dans le comté de Talbot, au Maryland, d'une mère noire, Harriet Bailey (dont il fut rapidement séparé), et prétendument du maître de cette dernière. Frederick Douglass est surtout connu pour le rôle majeur qu'il joua dans le mouvement abolitionniste aux Etats-Unis. Alors que c'est normalement interdit par la loi, le jeune esclave apprend à lire grâce à la femme de son maître. Il travaille ensuite dans la construction navale. En 1838, alors âgé de 20 ans, Douglass s'échappe au Massachusetts, avec l'aide d'une femme noire libre, Anne Murray. Il épouse cette dernière, fonde une famille et décide de prendre part au mouvement abolitionniste. C'est à cette occasion qu'il donne différentes conférences à la Massachusetts Anti-Slavery Society et qu'il milite pour la fin de l'esclavage. Egalement défenseur du droit des femmes, Frederick Douglass devient rapidement célèbre. Il milite autant contre l'esclavagisme, que pour l'émancipation des femmes ou pour le droit de vote.

> top

Irlande : Terre d'exil

En 1845, il publie son autobiographie intitulée : Récit de la vie de Frederick Douglass, un esclave américain . Le retentissement de cette publication dans l'opinion publique modifie quelque peu les mentalités. Malheureusement, la situation des esclaves en fuite (dont fait partie l'écrivain) est extrêmement délicate. Raison pour laquelle le nouvellement célèbre Douglass décide de s'exiler deux ans en Irlande, de peur d'être réclamé par son ancien propriétaire. Il donne de nombreuses conférences et est surpris du faible degré des préjugés raciaux dans les îles britanniques. Cependant, sur le sol américain, la situation est fort différente. Une loi passée en 1850, concernant les esclaves en fuite, permet aux fédéraux de renvoyer chez leur propriétaire tout esclave arrêté sur le territoire américain (même dans les territoires libres du Nord des Etats-Unis). Une injustice supplémentaire qui pousse Frederick Douglass à se battre activement pour mettre un terme à l'esclavage.

> top

La route de la liberté et l'émancipation des premiers esclaves

De retour sur le sol américain, Douglass déménage à Rochester (New York). En 1847, il crée le journal The North Star , qui sera renommé le Douglass' Paper , en 1851. Douglass, toujours membre actif du mouvement antiesclavagiste, participe aussi au chemin de fer souterrain (la route des esclaves vers la liberté). Pendant la guerre de sécession, il recrute des Noirs pour l'armée nordiste. Il espère alors que la Guerre civile signifiera la fin de l'esclavage et pense qu'il est essentiel que les Noirs prennent part à celle-ci. La déclaration d'émancipation (31 décembre 1862) d'Abraham Lincoln exauce ses voeux. Un an plus tard, les Noirs intègrent l'armée nordiste. Une fois la guerre finie, Douglass continue sa propre bataille pour les droits civiques de la population noire et devient leader du Parti Républicain antiesclavagiste. A la mort de sa femme, et malgré la controverse, il se remarie avec la jeune féministe blanche Helen Pitts. Il meurt en 1895, à l'âge de 77 ans.

> top


 
     
     
 
     
     
     
     

Site réalisé dans le cadre d'un mémoire de fin d'études en journalisme - copyright 2006